press

scène occupation

l'homme inouï

oldan

07.2022

«...Et puis Maya K, d’abord discrète aux percussions à secouement, telles ce bâton de pluie qui, avec le miaulement de la guitare, donne l’ambiance à la  sensuelle chanson encore chaude, plus parlée que chantée où l’on devine les draps froissés « Le lit, l’odeur, l’abandon … et je retourne à la raison ». Puis aux chœurs, puis à la deuxième voix, en fusion ou en réponse, et en apothéose sur une guitare et une basse lancinantes, dans cette danse d’expression corporelle, sur cette Confidente, entre Eros et Tanathos. Le silence qui suit dans le public avant les applaudissements est une apnée d’émotion.»

Catherine Laugier - nosenchanteurs

sur l'homme inouï

« Accompagné de son talentueux orchestre et de l’époustouflante danseuse Maya K, Oldan se questionne sur la condition humaine.

Un voyage de mots en musique, on tombe vite sous le charme de l’orchestre qui appuie les paroles du comédien. On est vite ensorcelés par les mouvements de la danseuse. C’est un réel voyage dans l’existence humaine, dans la création d’une utopie. Un voyage sans retour entre questionnement et espoir et à la clé beaucoup de bonheur.»

sur scène occupation

«...Et puis il y a Maya K.

Parfaite en tous points … Avec une douceur, une légèreté et un talent extraordinaires, la jolie jeune femme accompagne les chansons d’Oldan de sa voix mélodieuse.

Elle danse aussi. Merveilleusement !

Elle nous a offert hier un moment inoubliable. Merci Maya K !»

Béatrice Lise - zenitude

IMG_5615.heic